Nos produits

Les batteries AGM, il est souvent écrit VRLA (Valve Regulated Lead Acid). Ce qui signifie que la batterie est étanche. Du gaz s’échappera par des soupapes de sécurité uniquement en cas de surcharge ou de défaillance d’éléments.
La batterie gel est une batterie plomb à électrolyte gélifié. Inventé dans les années 1950 en Allemagne, ce type de batterie créé par Sonnenschein fait partie de celles qui ont une durée de vie optimale par rapport à tant d’autres batteries. Plus exactement, elle est 8 fois plus résistante qu’une batterie traditionnelle. Elle est d’ailleurs la plus utilisée pour stocker de l’énergie solaire.
La batterie plomb-carbone est une batterie plomb-acide capacitive, qui est une technologie développée à partir de la batterie plomb-acide traditionnelle. Elle ajoute du charbon actif à l’électrode négative de la batterie plomb-acide, ce qui peut augmenter considérablement la durée de vie de la batterie plomb-acide.

Les batteries OPzS sont des batteries tubulaires, il s’agit de cellules de 2V et de grande capacité, il est nécessaire de les mettre en série pour une alimentation en 12, 24, 48V.

Les OPzS sont des batteries ouvertes, il s’agit de batteries facile à utiliser avec la meilleure durée de vie en tenant compte du prix.

OPzV batteries

Les batteries OPzV sont des batteries tubulaires, il s’agit de cellules de 2V et de grande capacité, il est nécessaire de les mettre en série pour une alimentation en 12, 24, 48V.

Les OPzV sont quant à elles étanches, leur utilisation reste sensiblement la même, il s’agit de batteries facile à utiliser avec la meilleure durée de vie en tenant compte du prix.

Le lithium-fer-phosphate (LiFePO4) a été largement adopté par l’industrie. Elle est d’une très grande stabilité, sans risque d’incendie ou d’explosion, même avec un BMS élémentaire.

Cette batterie se caractérise également par le grand nombre de cycles charge-décharge admissible, environ 3 000 décharges contre quelques centaines pour la plupart des batteries commercialisées (lithium ou plomb).

Elle présente de surcroît une caractéristique particulière, une sorte d’effet mémoire inversé : moins la décharge est importante, plus le nombre de cycles est important, ce qui la rend particulièrement insensible au microcyclage.